Afin de satisfaire aux exigences de la norme aéronautique EN 4179, et d’assurer le rôle du National NDT Board, la situation a été clarifiée de la manière suivante : Le NaNDTB se dote d’une structure juridique, en se rattachant à l’association « loi 1901 » AFENDA. Celle-ci a vu ses statuts modifiés et s’appellera désormais AFENDA-FrANDTB. Le Conseil d’Administration, dans l’esprit de la norme, est constitué des représentants des donneurs d’ordres détenteurs de certificats de type (AIRBUS Aircraft, AIRBUS Helicopter, ATR, SAFRAN Aircraft Engines, SAFRAN Helicopter Engines, Dassault-Aviation, Daher, Ratier) auxquels s’ajoutent le GIFAS et des membres cooptés (Safran Landing System, l’AAF, Air France, Aubert & Duval). La première réunion du CA s’est tenue le 11 juillet 2018 à Suresnes, avec pour principal objectif la mise en place de la nouvelle organisation. Ce premier CA a élu le Président (D. SIMONET – Airbus), le secrétaire général (Ch. PARSIS-Safrans Aircraft Engines) et le trésorier (L. BOYER-Dassault Aviation). Un Comité Technique regroupera l’ensemble des activités techniques incluant les différents GT méthodes, mais aussi les processus d’agrément, de qualification…. Il dispose de représentants N3 de tous les GT et les chefs de CEA. Outre les entreprises déjà présentes au CA, seraient ainsi représentées : TESTIA, Ariane Group, Constellium Ussel et Issoire, Stelia Aerospace, SKF. La réunion du nouveau CT se tiendra dans le cadre de la Journée des N3 déjà programmée le 20 septembre 2018 à Nantes. Pour assurer la continuité, le CT sera présidé par B. MARLOYE. Le CA a également décidé de l’arrêt immédiat des activités du Centre Mobile. En contrepartie, l’interdiction faite aux CEA de proposer des examens de qualification à l’export est levée.